Réforme des retraites : les vétérinaires doivent s’attendre à une hausse des cotisations et des pensions

Jacques Nadel | 04.09.2019 à 17:58:35 |
Vétérinaire
© Istock-Wolf Images

L’opération déminage commence demain pour le gouvernement qui va tenter d’éviter une nouvelle bronca sociale. Pendant deux jours, le premier ministre reçoit à Matignon les organisations représentatives dont celles des professions libérales.

A la veille de cette nouvelle phase de concertation qui s’ouvre, tout reste à faire. Aucune des exigences légitimes des professions libérales portées depuis plusieurs mois par l’Union nationale des professions libérales (UNAPL), qui regroupe 67 organisations syndicales représentatives, ne trouve de traduction concrète dans le projet de réforme dessiné dans le rapport du haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. En effet, celui-ci nie, dans son régime universel (RU), les spécificités des libéraux (contraintes économiques de leurs entreprises, longueur des études et son impact sur la durée de cotisation, etc.), n’a aucun état d’âme au sujet de l’épineuse ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Jacques Nadel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK