Rebondir dans un marché essoufflé

13.06.2013 à 06:00:00 |
©

Les services à valeur ajoutée demeurent un atout pour les cliniques vétérinaires qui évoluent dans un secteur très concurrentiel.

« Ma petite entreprise ne connaît pas la crise », tel était le thème des deux journées organisées par Ergone autour d’une cinquantaine de praticiens, les 6 et 7 juin 2013 à Paris. Si la majorité des vétérinaires arrivent à surfer sur la crise, encore faut-il réussir à « sortir de sa zone de confort », a conseillé Nicolas Doucerain, qui préside la jeune société Solic, spécialisée dans le recrutement… et qui n’a pas été épargnée par la mauvaise conjoncture en 2008.  « Nous devons être “différenciants” face à la concurrence, donner un sens à ce que nous entreprenons. Le plus difficile est de ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK