Rapports VARUME: des outils de surveillance de la variabilité génétique en élevage - Le Point Vétérinaire.fr

Rapports VARUME: des outils de surveillance de la variabilité génétique en élevage

Clothilde Barde

| 28.08.2023 à 13:30:00 |
© georgeclerk

L'Institut de l'Elevage (Idele) a publié un communiqué le 11 avril 2023 rappelant les caractéristiques des rapports VARUME (observatoire de la VARiabilité génétique des RUMinants et des Equidés), édités régulièrement pour les races bovines, caprines, ovines et équines.

En 2022, ce sont 25 races bovines et 10 races caprines qui ont bénéficié d’un rapport VARUME, selon un communiqué de l'Idele publié le 11 avril 2023. Issu d'une réflexion qui avait été menée par l’Institut de l’Elevage avec l’INRAE (Institut National de la recherche agronomique et de l'environnement), ALLICE (Observatoire National des Anomalies Bovines), Races de France et l’IFCE (Institut Français du Cheval et de l'Equitation) pour "répondre au besoin des filières d’avoir des outils de surveillance de la variabilité génétique de leurs différentes races", le projet VARUME a été mis en place en 2012. L'objectif était de créer un observatoire de la variabilité génétique pour les ruminants et les équidés, basé sur les données généalogiques. Dans ce contexte, comme l'indique le communiqué, les analyses basées sur les généalogies sont réalisées à l’échelle de la population entière (contrairement aux analyses moléculaires) et à moindre coût, ce qui conduit à un risque de surestimation de la variabilité génétique si certains ancêtres ne sont pas intégrés au sein des généalogies.

Choix d'indicateurs de variabilité génétique fiables

Les rapports VARUME présentent les indicateurs de variabilité génétiques de chaque race et différentes informations facilitant l’interprétation des données, comme des indicateurs de démographie et de qualité des généalogiques. La fiabilité des indicateurs est alors vérifiée à l'aide du nombre moyen de générations remontées et du pourcentage d’ancêtres connus par génération (indicateurs de qualité des généalogies) et un rapport n’est publié que si le nombre de générations connues dépasse 2,5. Les indicateurs (critères issus de la probabilité d’origine des gènes et critères issus de la probabilité d’identité des gènes) sont d'ailleurs considérés totalement fiables lorsque cette valeur dépasse 5. Chaque année, ces bilans sont mis à jour par l'Idele pour les races bovines et caprines. Les bilans des races ovines sont réalisés à la demande.

Clothilde Barde

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application