Quel modèle privilégier pour la recherche à Oniris ?

Chantal Béraud | 19.06.2018 à 15:43:55 |
Pour la Directrice Générale, Dominique Buzoni-Gatel, Oniris doit privilégier le développement du modèle des UMR (Unités Mixtes de Recherche).
© D.R.

C’est un véritable bras de fer qui est en train de se jouer à Oniris, un établissement issu de la fusion en 2009 de l’École nationale vétérinaire de Nantes et de l’École nationale des travaux des ingénieurs agro-alimentaires.

En effet, depuis un peu plus de deux ans, une incompréhension grandissante se cristallise entre une partie du personnel, des représentants des étudiants et l’équipe de direction de l’école. L’une des causes du conflit concerne les unités de recherche.  Deux médiateurs pour l’enseignement du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ont été mandatés par la DGER (Direction générale de l’Enseignement et de la Recherche) afin d’essayer de renouer le dialogue à Oniris : entre l’équipe de Direction, les représentants des étudiants et un Collectif de personnel, nommé CAO (« Collectif un Avenir pour Oniris »).   De la « casse » à Oniris ? Une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Chantal Béraud
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK