Quatre nouvelles fiches de l’Esccap disponibles en français - Le Point Vétérinaire.fr

Quatre nouvelles fiches de l’Esccap disponibles en français

Valentine Chamard | 19.06.2020 à 09:46:32 |
fiches Esccap
© Esccap

Ces documents didactiques s’intéressent à la giardiose, à la consommation de viande crue, aux risques liés à l’importation d’animaux abandonnés et à la prévention contre les parasites.

L’European Scientific Counsel Companion Animal Parasites (Esccap) est une association indépendante à but non lucratif qui diffuse des recommandations pour le traitement et la prévention des principales parasitoses internes et externes des animaux de compagnie. Sa section française vient de traduire 4 nouvelles fiches, sous forme de résumés didactiques d’une page : «  Comment protéger les animaux de compagnie vis-à-vis des parasites », « Points à considérer lors de l’importation d’un animal abandonné », « Les régimes alimentaires à base de viande crue » et« La giardiose chez le chien et le chat ».

Dissuader d'adopter un animal à l'étranger

Concernant le « sauvetage d’animaux étrangers, « on observe une tendance croissante en Europe à sauver et importer des chiens depuis l’étranger. Partout dans le monde, de nombreux chiens vivent dans de mauvaises conditions : dans la rue, dans des élevages illégaux, et certains sont même élevés pour être consommés. Cela a conduit de nombreuses associations de défense des animaux à sauver des chiens et à les mettre à l’adoption dans des pays plus respectueux du bien-être animal. Bien que ces chiens aient le plus souvent désespérément besoin d’être placés, il y a de nombreux éléments à prendre en considération avant d’adopter un chien abandonné à l’étranger », souligne l’association. Parmi eux, la faible socialisation, le risque d’importation illégale…et de maladies parasitaires.

Vigilance pour les régime de type "Barf"

Un risque de maladies parasitaires également signalé dans la fiche consacrée à l’alimentation à base de viande crue. « Les excréments des chiens nourris par des aliments crus faits maison peuvent être contaminés par des bactéries pathogènes de différents genres telles que Salmonella, Campylobacter et Yersinia alors que celles-ci sont généralement absentes des excréments de chiens alimentés par des régimes conventionnels. L’alimentation à base d’aliments crus peut permettre à certaines espèces de parasites de réaliser leur cycle évolutif avec des conséquences médicales et sanitaires pour les animaux de compagnie et de rente et pour le grand public », rappelle l’Esccap. « La meilleure façon de prévenir le risque sanitaire est de ne pas nourrir les animaux avec un régime à base de viande ou d’abats crus. Si de tels régimes doivent être utilisés, le recours à de la viande ou des abats crus préalablement congelés est préférable pour la préparation de ce type de ration afin de réduire le risque de transmission parasitaire », conclut l’association.

Valentine Chamard
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application