Protection des abeilles : l’Anses appelle à faire évoluer l’évaluation des risques liés aux pesticides

Tanit Halfon | 05.11.2019 à 11:13:48 |
rucher colza
© iStock-vanillapics

Dans un nouvel avis, l’Agence nationale de sécurité sanitaire propose d’actualiser les méthodologies d’évaluation des risques des produits phytopharmaceutiques, en se basant sur les recommandations de l’EFSA.

La protection des abeilles et autres pollinisateurs vis-à-vis des pesticides peut être améliorée, a souligné l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) dans un récent avis, faisant suite à une auto-saisine de l’Agence au printemps dernier. Publié fin octobre mais daté de juillet dernier, l'avis préconise ainsi d’adopter la méthodologie de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Définie en 2013, cette méthode prend notamment en compte les différentes voies d’exposition de l’abeille, dans le champ et hors-champ. De plus, elle tient compte des autres pollinisateurs. En outre, l'Anses recommande de fixer des valeurs seuils réglementaires au niveau européen relatifs aux effets chroniques et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK