Projet Kdog : lancement d’une étude clinique

Tanit Halfon | 03.10.2019 à 11:14:20 |
isabelle fromentin
© Tanit Halfon

Après avoir fait la preuve de concept que l’odorat du chien peut être utilisé comme méthode détection des tumeurs, le projet Kdog a obtenu l’autorisation de lancer une étude clinique. Elle débutera dès cet automne.

Le 1 et 2 octobre s’est tenu à Paris le premier symposium international de détection du cancer par l’odorologie canine. Rassemblant des équipes de recherche d’une dizaine de pays, cet événement a été l’occasion pour Isabelle Fromentin, docteurs en sciences et ingénieurie, et infirmière de formation, d’annoncer le lancement d’une étude clinique dans le cadre du projet Kdog. Ce projet, initié en 2016, étudie l’utilisation de l’odorat canin comme possible méthode de détection des tumeurs mammaires. Il y a 2 ans, l’équipe avait prouvé que cela était possible avec des tests qui avaient abouti à une détection égale à 100% ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK