Prix national pour l'agrobiodiversité animale : 17 candidats mobilisés - Le Point Vétérinaire.fr

Prix national pour l'agrobiodiversité animale : 17 candidats mobilisés

Source : Ceva | 07.02.2020 à 07:35:20 |
Chêvres du Massif central
© Ceva

Le "Prix national de la Fondation du patrimoine pour l'agrobiodiversité animale" soutient des éleveurs passionnés qui s'engagent dans la sauvegarde et la valorisation de races agricoles locales menacées de disparition comme le porc de Bayeux, la chèvre des Pyrénées ou le lapin chèvre (lauréats 2019).

Son objectif : mettre en lumière la grande variété d'animaux d'élevage en France, offrant un patrimoine génétique exceptionnel qu'il devient urgent de préserver. Pour cette 8e édition, parmi les 23 candidats 17 éleveurs ou associations ont été sélectionnés pour être présentés lors de la phase de jury. Les 3 lauréats présenteront leur démarche lors de la remise des prix qui se déroulera le 28 février prochain au Salon International de l'Agriculture de Paris, en présence de Sandrine Arcizet, journaliste, présentatrice TV et nouvelle marraine du concours.
1er prix 2019 : Anthony et Muriel Angée, éleveurs de porcs de Bayeux(Calvados)
2e prix 2019 : Association de sauvegarde de la race chèvre des Pyrénées (Ariège)
3e prix 2019 : Baptiste Vivinus, éleveurde lapins chèvre (Vendée)
 
Des Français engagés localement pour sauver une biodiversité agricole riche mais menacée
 On le sait, la question de la baisse de la biodiversité est cruciale, avec 1 million d'espèces animales et végétales menacées d'extinction1. Parmi elles, 1/3 des races françaises d'animaux d'élevage sont en voie de disparition alors que par son histoire, la France possède une grande variété de races ovines, équines, gallines, bovines, caprines et porcines. Dans de nombreuses régions, des éleveurs se mobilisent pour conserver cette biodiversité, véritable patrimoine génétique qui fait la richessedu paysage agricole français. Développement de l'éco-pâturage, création de fermes pédagogiques, valorisation de la production par la vente directe... il existe autant de projets que d'éleveurs passionnés.
 
Pour soutenir l'engagement de ces éleveurs, la Fondation du patrimoine et Ceva Santé Animale,accompagnés d'un mécène privé, ont créé en 2012 le Prix national pour l'agrobiodiversité animale. Placé sous le haut patronage du Ministère de l'Agriculture, il récompense des actions originales de préservation et de valorisation de races agricoles françaises à faible effectif.
 
Cette année, 17 candidats sélectionnés défendent leurs projets et leur région pour préserver 28 races agricoles locales à faible effectif comme la chèvre du Massif Central, le mouton Avranchin, le porc Cul Noir du Limousin, le lapin blanc de Hotot, la poule Landaise, le vache Lourdaise ou le cheval Cob Normand.
 
Les trois lauréats recevront leur prix le 28 février à 18h au Salon International de l'Agriculture de Paris. À la clé, une dotation de 10000€ pour le premier prix, 6000€ pour le deuxième et 4000€ pour le troisième.
 
Pour cette 8e édition, ils seront accompagnés d'une marraine de choix. Sandrine Arcizet, journaliste TV spécialiste des animaux, ira à leur rencontre pour les aider à présenter leur projet et leur engagement pour sauver la biodiversité agricole française.

Source : Ceva
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application