Première détection d'Aethina tumida à La Réunion

Tanit Halfon

| 11.07.2022 à 17:09:00 |
© iStock-StefaNikolic

Déjà présent à Madagascar et sur l'île Maurice, le petit coléoptère des ruches vient d'être confirmé sur le territoire réunionnais. C'est la toute première fois que ce danger sanitaire est confirmé en France.

Les autorités sanitaires françaises ont confirmé le 6 juillet 2022, la présence du petit coléoptère des ruches, ou Aethina tumida, dans un rucher situé sur l'île de La Réunion. Il s'agit de la toute première détection de ce danger sanitaire en France. Le parasite ravageur des colonies d'abeilles était déjà présent à Madagasscar, et depuis 2017 sur l'île Maurice.

Le rucher touché se situe dans le sud de l'ïle, aux alentours de la ville de Saint Pierre. Des coléoptères adultes ont été confirmés sur 3 des 17 colonies constitutives du foyer. Toutes les colonies du rucher ont été euthanasiées.

Suite à la découverte de ce parasite, un arrêté préfectoral a été pris avec l'instauration d'une zone de protection (5km) et d'une zone de surveillance (5km). Dans ces zones, l'arrêté rend possible des destructions préventives de ruches. 

A ce stade, on ne dispose pas encore de données permettant de caractériser l'origine de la contamination; des investigations sont en cours.

Pour rappel, Aethina tumida est catégorisée D et E par la loi Santé Animale, impliquant des mesures de restriction des mouvements entre Etats membres pour contrôler la diffusion du danger sanitaire, et des mesures obligatoires de surveillance et de notification. Dans ce cadre, l'éradication n'est pas rendue obligatoire. Toutefois, la France étant indemne, les autorités sanitaires françaises ont décidé de sur-réglementer : l'objectif reste ainsi toujours l'éradication du parasite.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application