Premier cas de triple résistance aux antiparasitaires dans un élevage de pur-sang  - Le Point Vétérinaire.fr

Premier cas de triple résistance aux antiparasitaires dans un élevage de pur-sang 

Sarah André

| 04.06.2024 à 16:18:00 |
© lillisphotography-iStock

L’Anses a découvert, pour la première fois dans l’Hexagone, des parasites digestifs résistants aux trois familles d’antiparasitaires autorisées pour les équidés dans un même élevage de pur-sang.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a mené une étude dans un élevage de chevaux de course et a découvert la présence de cyathostomes (petits strongles) résistants au fenbendazole (famille des benzimidazoles), au pyrantel (famille des tétrahydropyrimidines) et et à l’ivermectine (famille des lactones macrocycliques).

L’Anses qualifie le risque de développer des résistances aux antiparasitaires comme « particulièrement élevé » au sein de ces élevages de chevaux de course qui ont eu de telles pratiques de « surutilisation d’antiparasitaires » sans évaluation du risque en amont, ce qui favorise la sélection de résistances.

Les mouvements de chevaux peuvent être importants dans cette filière équine, aussi bien au niveau national qu’international. Ces déplacements pourraient alors favoriser la propagation de populations parasitaires résistantes au sein d’autres élevages. Les cyathostomes sont en effet les parasites digestifs les plus fréquents chez les équidés au pâturage.

À travers ce cas, l’Anses appelle donc à utiliser les antiparasitaires de façon raisonnée chez les équidés. D’autres études doivent être menées pour affiner les recommandations de vermifugation et évaluer l’étendue de ces résistances à l’échelle nationale.

Sarah André

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application