PPPA : l’Anses recommande un renforcement des actions de surveillance dans la zone blanche

Tanit Halfon | 10.09.2019 à 12:18:03 |
sanglier mort
© istock-Eva-Foreman

Un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire conseille d’accroître la pression de surveillance, notamment en testant tous les sangliers tirés, et non plus un échantillon.

Dans un avis publié fin juillet 2019, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande  aux autorités sanitaires de renforcer la surveillance de la faune sauvage au sein de la zone blanche.  Il est recommandé « d’améliorer en zone blanche la pression de surveillance en regard des patchs forestiers de la zone belge », « d’augmenter les moyens alloués à la recherche active de cadavres », de tester tous les sangliers tirés « pour augmenter le niveau de certitude » et de compléter l’analyse PCR par une analyse sérologique, pour exclure tout cas d'animaux asymptomatiques. Jusqu’à présent, seuls 20% des sangliers tirés ou piégés sont ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
La rédaction vous recommande
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK