PPA : poursuite des déclarations en Europe de l’est - Le Point Vétérinaire.fr

PPA : poursuite des déclarations en Europe de l’est

Tanit Halfon | 27.08.2020 à 13:19:46 |
porcs élevage
© iStock-narvikk

Le nombre de cas de sangliers touchés par la peste porcine africaine est globalement à la baisse. La situation est plus mitigée en élevage.

Si la Belgique n’a pas confirmé de cas de peste porcine africaine depuis début mars 2020, c’est loin d’être le cas en Europe de l’est, où les déclarations se poursuivent notamment dans le compartiment domestique, même si la tendance globale est à la baisse. Selon les données publiées par la plateforme  épidémiologie-santé animale (ESA), 160 notifications de cas dans la faune sauvage ou foyers domestiques ont été faites entre le 17 et le 23 août dernier, contre 211, 204 et 187 les trois semaines précédentes. Cette baisse est régulière dans le compartiment sauvage depuis le mois de mars. Toutefois, la situation est variable suivant les pays.

Le cas de la Pologne

En Pologne, l’évolution de la situation sanitaire reste préoccupante. S’il est noté une baisse du nombre hebdomadaire de déclarations au second trimestre de l’année 2020 par rapport au premier, il y a une densification des cas déclarés dans l’ouest du pays, ce qui inquiète particulièrement l’Allemagne qui a commencé à faire ériger une barrière le long de la frontière polonaise, avec pour objectif d’atteindre une longueur de 240 km. Les autorités polonaises ont également un projet de clôtures dans cette zone. La situation est identique dans l’est du pays, avec une progression en tâche d’huile d’est en ouest dans le nord-est de la Pologne. Par ailleurs, il y a une hausse globale de nombre de foyers domestiques : le pays est ainsi passé de 2 foyers entre janvier et mai 2020, à 48 entre le 05 juin et le 16 août dernier. Ceci dit, cette augmentation reste cohérente avec les pics saisonniers observés les années précédentes en élevage.

Le cas de la Slovaquie

Comme en Pologne, la situation dans le compartiment domestique est globalement plus mitigée en Europe de l’est. Le nombre de foyers domestiques est ainsi passé de 60 entre le 03 et le 09 août, à 73 entre le 10 et 16 août, pour redescendre à 47 entre le 17 et le 23 août. Si ces foyers sont majoritairement représentés par la Pologne et la Roumanie, la situation de la Slovaquie est à surveiller. En effet, alors que le pays n’avait pas signalé de cas depuis le 20 août 2019, un foyer a été détecté dans un élevage familial de deux porcs le 10 juillet dernier. Suivi d’un second foyer le 06 août dans un élevage de 20 porcs, d’un troisième le 13 août dans une exploitation avec une seule laie, et enfin de trois autres dans des élevages de 15 à 380 animaux entre le 17 et le 21 août. Ces foyers se situent à la frontière avec la Hongrie et l’Ukraine.

Pour consulter les bulletins hebdomadaires de veille sanitaire internationale de la plateforme ESA, cliquez sur ce lien.

Pour consulter la carte interactive des foyers et cas en Europe, cliquez sur ce lien.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application