PPA : les négociations sur le zonage sont en bonne voie avec la Chine

Tanit Halfon | 09.02.2021 à 11:02:57 |
porcs d'élevage
© iStock-Srdjan Stepic

Le ministère de l’Agriculture a annoncé que le principe du zonage, par rapport au danger peste porcine africaine, faisait m’objet de discussions avec la Chine.

Les autorités chinoises semblent ouvertes au principe de zonage, dans le cadre du danger peste porcine africaine, a-t-on appris d’un récent communiqué de presse du ministère de l’Agriculture. « Ces échanges laissent entrevoir une volonté partagée d’aboutir rapidement sur ce dossier. Les efforts collectifs consentis notamment par la filière porcine, sous l’égide d’INAPORC, l’implication collective du Président de la République et du Gouvernement, notamment des ministères des Affaires étrangères et de l’Agriculture, qui ont rappelé ce dossier lors de chaque échange avec les autorités chinoises, pourraient ainsi trouver une issue favorable », est-il ainsi écrit.

Le principe du zonage a été défini par l’Organisation mondiale de la santé animale. Il s’agit de définir, à l’intérieur d’un territoire, une sous-population animale caractérisée par un statut sanitaire sain vis-à-vis d’une maladie, alors même que le pays ne serait pas indemne. Le zonage se base sur des critères géographiques, et est à différencier de la compartimentation qui se base surtout sur des bonnes pratiques de gestion et d’élevage (sécurité biologique adaptée).

Si la France est toujours indemne de peste porcine africaine, la menace est toujours présente en Europe. Le virus circule ainsi activement dans le compartiment sauvage en Europe de l’est. Comme chaque hiver, est notée une hausse du nombre de cas. La Hongrie, la Pologne, et la Roumanie sont les pays qui ont notifié le plus grand nombre de nouveaux cas entre le 25 et le 31 janvier, avec respectivement 89, 86 et 67 cas. Suivent plus loin l’Allemagne avec 40 cas, et la Slovaquie avec 34 cas. En Allemagne, depuis la première détection du virus chez un laie le 10 septembre 2020 dans le Brandebourg (moins de 10 km de la frontière polonaise), le virus continue son expansion dans le compartiment sauvage. A ce jour, 3 zones avec un regroupement de cas apparaissent : une zone centrale (circonscriptions de Oder Spree et de Spree-Neisse), et deux autres zones de par et d’autre de cette zone centrale : une au nord (à 64 km des cas confirmés dans la zone centrale) et une au sud (à 60km des cas confirmés dans la zone centrale).

A ce jour, aucun foyer domestique n’a été déclaré en Allemagne.

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK