PPA : les clôtures comme moyen de lutte

Tanit Halfon | 15.06.2021 à 10:29:00 |
© iStock-ClarkandCompany

Selon un avis récent de l’Efsa, l’installation de clôtures simples ou doubles, pour délimiter les élevages porcins de plein air, réduit le risque d’introduction et de propagation de la peste porcine africaine de moitié.

Dans le cadre du plan de lutte contre la peste porcine africaine en Europe, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a été sollicité pour un avis scientifique sur le risque d’introduction et de propagation de la peste porcine africaine (PPA) dans les élevages porcins de plein air, en particulier dans les Etats touchés par la maladie. Selon le rapport, on estime que 4,5% des élevages porcins européens sont des systèmes plein air (ce qui correspond à 1,9% du cheptel porcin de l’Europe), dont 70% seraient des élevages commerciaux, reflétant bien l’importance de traiter cette question. Toutefois, il n’a pas ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK