PPA : la France prépare son plan de bataille

Tanit Halfon | 05.03.2019 à 10:56:04 |
sanglier
© iStock-Jevtic

Une modification d'arrêté et des instructions techniques de la DGAL viennent compléter les mesures d’anticipation de la France, face à la menace de l’introduction de la peste porcine africaine.

La lutte contre la peste porcine africaine (PPA) n’en finit plus de s’intensifier. De nouveaux textes viennent compléter l’arsenal de lutte contre la maladie, en donnant aux parties prenantes, et notamment aux services vétérinaires départementaux, des plans d’actions au cas où le virus serait détecté sur le territoire national. Ainsi, l’arrêté du 26 février prend les devants et rend d’ores et déjà obligatoire l’application de toutes les mesures de biosécurité « lorsque l'exploitation est placée en zone réglementée vis-à-vis d'un danger sanitaire ». Pour rappel, l’arrêté du 16 octobre définissait un plan minimal de biosécurité pour tous les élevages du territoire, un délai d’application ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK