PPA : des premiers foyers en élevage en Italie du nord - Le Point Vétérinaire.fr

PPA : des premiers foyers en élevage en Italie du nord

Tanit Halfon

| 05.09.2023 à 15:16:00 |
© iStock-linephoto

Un  premier foyer a été confirmé à la mi-août à proximité d’une zone infectée au sein du compartiment sauvage. Depuis, d’autres foyers ont été confirmés plus au nord.

La situation sanitaire vis-à-vis de la peste porcine africaine (PPA) est fortement évolutive en Italie du nord. Plus d’un an 1/2  après la toute première découverte de la maladie dans le compartiment sauvage en janvier 2022, un tout premier foyer domestique a été rapporté par les autorités sanitaires à la mi-août 2023 dans la commune de Montebello della Battaglia en Lombardie, dans un élevage de plus de 100 porcs….suivi rapidement par d’autres foyers en élevage plus au nord.

Il s’agit des premiers foyers en élevage détectés en Italie du nord, en zone Piémont-Ligurie-Lombardie où circule activement le virus au sein du compartiment sauvage. Mais il ne s’agit pas des premiers foyers domestiques du pays. En effet, depuis les premiers cas en janvier 2022, la maladie a été par la suite découvertes dans d’autres territoires très éloignés : en mai 2022 dans le Latium puis en mai 2023 en Calabre et en Campanie. Dans ces zones, plusieurs foyers domestiques ont été confirmés : un seul dans le Latium en juin 2022 au sein d’une basse-cour avec 9 porcs, dans la réserve d’Insugherata ; puis en Calabre en 2023, avec 6 foyers domestiques confirmés au 4 septembre 2023 (dernier foyer détecté le 17 juillet 2023).

7 foyers en dehors de la zone infectée

Le premier foyer en Italie du nord a été détecté dans une zone tampon entourant une zone réglementée (du fait de la présence de cas dans le compartiment sauvage). Mais les foyers suivants ont été détecté plus au nord, en dehors de cette zone tampon. Au 4 septembre, ce sont 7 foyers qui ont été confirmés en Italie du nord.

Pour rappel, depuis sa découverte en Géorgie en 2007, la maladie s’est étendue en Europe, avec des premiers foyers épidémiques à partir de 2014, sachant qu’elle est enzootique en Sardaigne depuis 1978. Aujourd’hui, 20 pays (dont la Russie) sont touchés. La situation a par la suite évolué au niveau mondial, avec un virus qui a touché l’Asie (première détection officielle en août 2018 en Chine), en Océanie et dans les Caraïbes où la maladie est désormais enzootique en Haïti et en République dominicaine. C’est le génotype II qui circule actuellement dans toutes ces zones, excepté en Sardaigne où le génotype I sévit. En tout, 24 génotypes sont identifiés, tous présents sur le continent africain, mais seuls les génotypes I et II ont été détectés hors d’Afrique.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application