Poules pondeuses en cages : un décret en demi-teinte

Tanit Halfon

| 04.01.2022 à 14:24:00 |
© iStock-SimonSkafar

Le décret d’application de la loi Egalim concernant la fin de l’élevage des poules pondeuses en cage, a été publié mi-décembre 2021. Il est contesté par des associations de protection animale.

Fin 2018, la loi Egalim avait introduit, dans son article L214-11 l’interdiction de la mise en production de tout bâtiment nouveau ou réaménagé d’élevage de poules pondeuses élevées en cages. Un décret  devait toutefois en préciser les modalités d’application.Trois ans après la promulgation de la loi, c’est chose faite avec le décret du 14 décembre 2021. Ce décret définit les termes employés dans l’article de loi :- un « bâtiment nouveau » est défini comme « la construction ou la reconstruction, totale ou partielle, d’un bâtiment destiné à l’élevage de poules pondeuses élevées en cage » ;- un « bâtiment réaménagé » est défini comme un bâtiment existant ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon

2 commentaires
avatar
Bibifree le 04-01-2022 à 23:00:00
Donc elles seront toujours en cage ?
J'avoue que je ne comprends pas...
avatar
Tanit Halfon, Vétérinaire le 05-01-2022 à 15:31:08
Bonjour,
Oui effectivement : les élevages déjà existants basés sur ce modèle en cage ne sont pas interdits. L'arrêté encadre seulement la création de nouveaux bâtiments qui ne pourront plus être des bâtiments avec des cages. L'arrêté empêche aussi d'agrandir un élevage existant avec cages. Il n'y a pas de date limite définie au-delà de laquelle l'élevage en cages serait purement et simplement interdit.
C'est pour cela que certaines associations de protection animale veulent saisir le Conseil d'Etat. Mais.... il faut savoir que les professionnels sont déjà engagés dans une démarche plus en phase avec les nouvelles attentes sociétales : selon l'interprofession des oeufs, 36% de la production française d'oeufs se fait sur un modèle en cages, un pourcentage qui diminue depuis plusieurs années, sous l'impulsion de l'interprofession. Il est donc probable qu'il y ait de moins en moins de poules en cage élevées sur le territoire français dans les années à venir, quand bien même la réglementation française n'a pas indiqué de dead-line. De toute façon, il y aura aussi probablement bientôt une réglementation européenne à ce sujet.
En espérant avoir répondu à votre question.
Bien cordialement.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application