Pose de la première pierre de l’extension du Campus international du Cheval en Normandie - Le Point Vétérinaire.fr

Pose de la première pierre de l’extension du Campus international du Cheval en Normandie

Source : Département du Calvados

| 25.11.2022 à 15:53:00 |
© EoNaYa-Istock

Cela permettra de créer une unité de recherche en génomique, d’accueillir de nouvelles entreprises de biotechnologies appliquées à la santé équine. 

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Jean-Léonce Dupont, Président du Département du Calvados, Malika Cherrière, Présidente de Normandie Equine Vallée, Joël Bruneau, Président de Caen la mer, et Hélène Dal Corso, Présidente du Fonds Eperon, ont posé la première pierre du chantier d’extension de la plateforme dédiée à la recherche en santé équine de Saint-Contest le 24 novembre 2022.
Piloté par le syndicat mixte Normandie Equine Vallée, cette extension qui avait été présentée à l’occasion de l’édition 2021 des EquiDays permettra de créer une unité de recherche en génomique, d’accueillir de nouvelles entreprises de biotechnologies appliquées à la santé équine et d’accompagner le développement des équipes de recherche de Labéo et de l’Université de Caen Normandie présentes sur le site. L’ouverture de l’extension est prévue pour le printemps 2024.

Normandie Equine Vallée a pour ambition de créer sur ses deux sites de Goustranville et de Saint-Contest un campus équin attractif, de dimension internationale et multi-acteurs, créant des synergies entre la recherche, la formation et les acteurs économiques de la filière équine. Cette concentration de compétences scientifiques reconnues à l’international est unique au monde.

Créé en 2016, le site de Saint Contest héberge déjà le laboratoire de recherche équine de LABEO, l’unité de recherche BIOTARGEN de l’université de Caen Normandie, le Respe (réseaux d’épidémiosurveillance en santé équine), et deux starts up : EQUIWAYS et EQUIBIOGENES.

Forte de son succès, la plateforme s’est révélée très rapidement sous-dimensionnée pour accompagner le développement d’entreprises et de laboratoires de recherche dynamiques.
L’objectif de l’extension est d’accompagner le développement des activités des équipes en présence, mais également de créer de nouveaux axes de recherche avec la création d’une unité génomique qui permettra d’associer de nouveaux partenaires comme le centre François Baclesse. L’extension accueillera de nouvelles entreprises au sein de modules dédiés. Elle permettra enfin de rassembler la communauté scientifique dans un auditorium de 75 places pour organiser, notamment, des colloques internationaux.

Le budget de l’opération, de 5.56 millions d’euros est financé par : le Département du Calvados à hauteur de 1.96 million d’euros, la Région Normandie à hauteur de 1.35 million d’euros, le fonds Eperon à hauteur de 1.33 million d’euros et l’agglomération de Caen la mer à hauteur de 300.000 euros.

Source : Département du Calvados

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application