Point de situation sur l’épidémie de peste des petits ruminants (PPR) en Bulgarie

Clothilde Barde | 17.07.2018 à 11:33:46 |
chevre
© SebastianKnight - iStock

Quatre nouveaux foyers de peste des petits ruminants (PPR) ont été déclarés par les autorités bulgare le 10 juillet dernier.

Au total, en Bulgarie pour la période du 23/06/2018 au 11/07/2018, six foyers de peste des petits ruminants (PPR) ont été recensés, impliquant au total huit élevages. Derniers cas en date, quatre nouveaux foyers ont été confirmés par le laboratoire de référence de l'Union européenne le 10 juillet 2018 suite à la collecte d’échantillons au sein des zones de surveillance et protection (rayons de 3 et 10 kilomètres autour du premier foyer déclaré dans le village de Voden). Ces derniers ont impliqué deux élevages d’ovins et deux élevages mixtes (ovins, caprins) de la région de Yambol.
Pour rappel (actu web du 2/07/18), une première déclaration de PPR avait été faite auprès de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) le 23 juin dernier concernant trois élevages du village de Voden, à 10 kilomètres de la frontière turque, et un autre foyer de PPR avait été confirmé et déclaré le 28/06/2018 au sein d’un élevage de neuf caprins et 151 ovins du village de Kosti situé à l’Est du pays. 
Les mesures de lutte mises en place depuis incluent l’interdiction de mouvements d’animaux d’espèces sensibles autour des exploitations infectées, la destruction des carcasses et la reconstitution des mouvements d'animaux vers et en dehors des exploitations infectées. Des réponses sont encore attendues quant à l'origine de ces différents foyers: existe-t-il un  lien entre les élevages bulgares infectés ou bien l’introduction s’est elle faite de façon multiple depuis la Turquie proche ?

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK