Plan Ecoantibio 2 : l’appel à projets 2018 lancé

Michaella Igoho-Moradel | 13.03.2018 à 12:35:59 |
Projet
© Warchi - iStock

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA) lance, dans le domaine de la santé animale, l’appel à projets national du plan Ecoantibio 2 au titre de l’année 2018.

La Direction générale de l’alimentation du ministère de l’agriculture et de l’alimentation (DGAL) a publié l'appel à projets d'Ecoantibio 2 au titre de l'année 2018 pour poursuivre la dynamique de lutte contre l’antibiorésistance. Celui-ci «  vise à permettre le financement de nouveaux projets d'intérêt, contribuant au maintien de la dynamique des parties prenantes et à la tendance à la baisse de l'exposition des animaux aux antibiotiques » indique le ministère dans le cahier de charges de l’appel à projets.

Les projets attendus sont des projets de recherche appliquée et des projets d'action.

Ils peuvent porter sur l'ensemble des axes du plan Ecoantibio 2 :

  • développer les mesures de prévention des maladies infectieuses et faciliter le recours aux traitements alternatifs (axe 1 du plan Ecoantibio 2) ;
  • communiquer et former sur les enjeux de la lutte contre l'antibiorésistance, sur la prescription raisonnée des antibiotiques et sur les autres moyens de maîtrise des maladies infectieuses (axe 2 du plan) ;
  • des outils partagés : mettre à disposition des outils d'évaluation et de suivi du recours aux antibiotiques, ainsi que des outils pour leur prescription et administration responsables (axe 3 du plan).

La date butoir pour le dépôt des projets est fixée au 6 avril 2018 – 18 h

Le ministère recommande aux candidats à ne pas attendre les derniers jours pour déposer leur projet auprès de la DGAL. Ils peuvent prendre connaissance de l’ensemble des modalités de l’appel à projets sur le site du ministère.

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application