Peste porcine africaine : plusieurs candidats pour la vaccination - Le Point Vétérinaire.fr

Peste porcine africaine : plusieurs candidats pour la vaccination

Tanit Halfon | 01.06.2020 à 14:34:11 |
porc
© iStock-NeilyImagery

Depuis le début de l’année, plusieurs annonces d’avancées vaccinales ont été faites. Dernière en date, celle d’un vaccin vectorisé.

Quand disposerons-nous d’un vaccin contre la peste porcine africaine (PPA) ? Ce qui est certain, est que les recherches à ce sujet semblent progresser. Ainsi, l’institut anglais de recherche Pirbright, en partenariat avec un centre espagnol de recherche, a récemment annoncé qu’une étape importante avait été franchie dans l’élaboration d’un vaccin. Il s’agit d’un vaccin vectorisé, basé sur un adénovirus, et véhiculant 8 séquences génomiques du virus de la PPA. Selon le communiqué de presse, tous les porcs immunisés ont été protégés, après challenge expérimental, contre une manifestation clinique sévère de la maladie. Ils ont néanmoins présenté quelques symptômes. C’est la première fois qu’une étude montre qu’un vaccin vectorisé pourrait être une option possible. Une option d’autant plus intéressante qu’elle pourrait permettre de différencier plus facilement les animaux vaccinés et infectés.

En janvier, c’était la société américaine de microbiologie qui avait annoncé les résultats prometteurs d’un candidat vaccin contre la PPA, cette fois-ci, basé sur la délétion d’une séquence génomique nommée I177L. Dans l’étude, le vaccin a conféré une protection de 100% aux animaux challengés 28 jours post-injection, quelle que soit la dose administrée (faible ou forte dose). Les animaux n’ont pas manifesté d’effets indésirables durant les 28 premiers jours post-injection, et ont, de plus, développé une forte réponse immunitaire au vaccin testé.

En mars, une étude, cette fois-ci, chinoise, avait également montré le potentiel d’un vaccin atténué par manipulation génétique (délétion de 7 gènes).

A ce jour, la seule protection contre la PPA demeure la prévention.

Tanit Halfon
1 commentaire
avatar
KOUAME ISRAËL N'Gbesso, Autre professionnel de santé le 03-06-2020 à 19:51:29
La PPA est une maladie très contagieuse, et le seul moyen de l'éviter c'est la vaccination en prévention.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application