Persée accueille un corpus vétérinaire - Le Point Vétérinaire.fr

Persée accueille un corpus vétérinaire

Brigitte Laude et Serge Rosolen

| 28.04.2022 à 15:38:00 |
© pictore-Istock

A occasion exceptionnelle, un corpus vétérinaire exceptionnel ! En effet, en ce bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur, un corpus consacré à La Vétérinaire est en libre accès sur le portail Persée.

Célébrer le bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur est l’occasion de faire connaître, au-delà de la sainte alliance que Pasteur scellera avec les vétérinaires, l’histoire de la profession vétérinaire, son orientation vers le monde scientifique qui fera passer « l’artiste vétérinaire » au statut de « savant » dont les compétences en matière d’hygiène et de santé publique sont pleinement reconnues. Un personnage emblématique va dominer ce monde vétérinaire alors en plein développement : Henri Bouley. Converti aux thèses de Pasteur alors qu’il est Inspecteur Général des Écoles Vétérinaires, il reste pendant près de 40 ans à la fois secrétaire général de la Société centrale de médecine vétérinaire, ancêtre de l’Académie vétérinaire de France mais également rédacteur en chef du premier périodique vétérinaire au monde : le Recueil de Médecine Vétérinaire (RMV) édité par l’École nationale vétérinaire d’Alfort. Ses fameuses Chroniques, publiées dans le RMV feront dire à Louis Nicol, auteur de l’ouvrage de référence L’épopée pastorienne et la médecine vétérinaire que « pour quiconque veut étudier l’œuvre de Pasteur durant la période qui suit 1877, date de la Conversion de Bouley, le RMV et ses chroniques sont la référence la plus précieuse ». Comme l’écrit Ronald Hubscher dans son ouvrage Les Maîtres des bêtes, si les français montrent une passion, sans équivalent dans le monde, pour les animaux, les vétérinaires, eux, restent méconnus. Pour y remédier, quoi de mieux que de remonter aux sources ? En 2021, un petit groupe s’est constitué autour de Serge Rosolen (archiviste de l’Académie vétérinaire de France) et de Brigitte Laude (Directrice de la Bibliothèque de l’École d’Alfort) avec notamment Jean Dupouy-Camet et Mohamed Gharbi, de l’Académie Vétérinaire de France, pour mettre à disposition des vétérinaires, des médecins, mais aussi des chercheurs en histoire, en sciences juridiques et sociales un corpus consacré à La Vétérinaire, accessible gratuitement et en libre accès sur le portail Persée.

Pourquoi avoir choisi le portail Persée ?

Persée est une Unité d’Appui et de Recherche (UAR), rattachée à l’École Normale Supérieure de Lyon et au CNRS qui bénéficie du soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, dont la mission principale est de valoriser le patrimoine documentaire au bénéfice de la recherche, en assurant sa diffusion, son enrichissement et sa préservation (en savoir plus sur les missions de Persée). Ce portail offre un accès gratuit aux publications dans le cadre du Plan national pour la science ouverte 2021-2024, sa diffusion est large, sa présentation ergonomique est soutenue par un moteur de recherche interne très performant. La normalisation de la description et de la structuration des publications garantit des possibilités d’exploitation des données et de réutilisations ultérieures via la fouille de données ou Text et Data Mining.

Le corpus de La Vétérinaire dans Persée

En accord avec Persée, le groupe vétérinaire a souhaité intégrer l’ensemble des « ancêtres » du Bulletin de l’Académie Vétérinaire de France déjà accessible sur le portail depuis le 25 Juin 2021. La Clinique Vétérinaire (1844-1847 puis 1861-1868), le Bulletin de la Société Centrale de Médecine Vétérinaire (SCMV) (1846-1927), les Mémoires de la SCMV (1852-1882), l’Annuaire du cinquantenaire de la SCMV (1894) et le Recueil de Médecine Vétérinaire (de 1824 à 1999) y seront intégrés. Priorité sera donnée au traitement des textes de la période 1877-1885, dans le cadre de l’année Pasteur.

Brigitte Laude et Serge Rosolen

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application