Pays-Bas et Covid-19 : les vétérinaires doivent bénéficier de mesures exceptionnelles - Le Point Vétérinaire.fr

Pays-Bas et Covid-19 : les vétérinaires doivent bénéficier de mesures exceptionnelles

Bénédicte Iturria | 18.03.2020 à 12:13:46 |
Vétérinaire
© dusanpetkovic-Istock

Un député du Partij voor de Dieren (PvdD), Frank Wassenberg a demandé le 16 mars 2020 au ministre de la justice et de la sécurité et à celui de l'agriculture, de la nature et de la qualité des aliments d’inclure les vétérinaires et les personnes s’occupant des animaux dans la liste* des professions dites vitales, établie dans le pays en raison des mesures prises pour enrayer la diffusion du coronavirus Covid-19.

« Il est extrêmement important que ces personnes puissent continuer à travailler. Après tout, la vie des animaux en dépend » a-t-il ainsi déclaré. Malheureusement, les membres des cliniques vétérinaires et les soigneurs (comme le personnel des refuges, des centres de la faune sauvage et des pensions) ne figurent pas dans la liste des professions vitales. Il est pourtant essentiel que ces personnes reçoivent un soutien pour pouvoir continuer à travailler comme le personnel de santé et les autres professions dites indispensables. Bon nombre de ces structures font actuellement face à une pénurie de travailleurs et de bénévoles en raison des mesures de lutte contre le Covid-19. Pour Frank Wassenberg : « les vétérinaires, mais aussi les soigneurs d'animaux sont indispensables. L'aide aux animaux blessés et malades ne peut pas attendre. Les soins aux animaux, par exemple dans les refuges et centres pour la faune sauvage se poursuivent jour après jour. Ces personnes ne peuvent pas et ne veulent pas abandonner les animaux comme ça. C'est pourquoi le gouvernement doit les aider en les inscrivant sur la liste des professions vitales ».

De son coté l’Ordre des vétérinaires néerlandais, le KNMvD, a fait appel le même jour à la clémence des banques pour les entrepreneurs vétérinaires. Face à la situation actuelle qui crée de l'incertitude, le KNMvD et différentes banques étudient comment apporter un soutien aux vétérinaires pour éviter les problèmes de liquidité.
L’Ordre se préoccupe de ses adhérents, en particulier des entrepreneurs et des indépendants. Que signifierait par exemple un éventuel confinement pour leur travail, leurs revenus et la poursuite de leur activité ? Quand les clients se font rares, les revenus diminuent mais en tant qu'entrepreneur les coûts restent inchangés. Comment payer le personnel, le loyer, l'hypothèque, les médicaments et autres factures ? 
Compte tenu des circonstances, le gouvernement a pris des mesures permettant aux banques d'octroyer des crédits plus facilement et plus rapidement pour les entrepreneurs. 300 millions d'euros de financement supplémentaire sont immédiatement disponibles pour les PME touchées par la crise du Covid-19. Le KNMvD demande cependant aux banques qu'elles soient plus souples avec les vétérinaires qui ont besoin d’un découvert exceptionnel pour leur compte courant ou qui souhaitent un crédit-relais (tant à titre privé que professionnel).

* Liste des professions dites vitales : dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus, le gouvernement a appelé tous les Néerlandais à travailler le plus possible à domicile. Les écoles et les crèches sont également fermées depuis le 16 mars et au moins jusqu’au 6 avril. Les parents doivent donc s’organiser pour garder ou faire garder leurs enfants par leurs propres moyens à l’exception des professionnels qui figurent sur cette liste. Ils ont un service de garde mis à leur disposition dans les écoles ou dans les crèches sans coût supplémentaire. Dans cette liste sont inscrits les groupes professionnels indispensables à la société, comme par exemple le personnel de santé, les policiers, les pompiers, les employés d’entreprises essentielles à la vie du pays comme la compagnie d’électricité…  

Bénédicte Iturria
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application