Pâturage sur d'anciens sites miniers : exemple en Ariège

Lorenza Richard | 04.05.2017 à 11:51:24 |
Site minier du Bocard d’Eylie, sur la commune de Sentein, en Ariège.
© Wikipedia

Des études environnementales ont été menées en Ariège sur d'anciens sites miniers ouverts à la transhumance. Les résultats ont révélé la présence de plomb dans les sols, mais aussi de cadmium chez les animaux. 

Des mesures de précaution sont prises à la suite de la découverte de taux de cadmium supérieurs aux normes dans les foies et les reins de brebis et de vaches qui estivent sur un ancien site minier. Ces résultats, présentés lors d’une réunion publique le 23 mars 2017, font suite à une étude environnementale réalisée par le cabinet Geoderis sur d’anciens sites miniers (extraction de plomb et de zinc) situés sur la commune de Sentein en Ariège. Cette étude avait été menée dans le cadre de l’inventaire national des dépôts miniers et industriels, en application de la directive européenne de 2006 relative aux déchets de l’industrie extractive.
Des teneurs en plomb élevées ont été détectées dans les sols du site minier de Sentein, surtout en altitude. Des prélèvements sanguins ont ainsi été réalisés sur demande de l’agence nationale de santé publique (ANSP) sur 52 habitants, pour une campagne de dépistage volontaire durant l’été 2016. Les résultats se sont tous révélés négatifs.
De plus, des prélèvements ont été réalisés par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de l’Ariège, de juin à août 2016, sur des truites d’une pisciculture de Sentein et de rivière (le Lez), et, en septembre et octobre 2016, sur 20 brebis et deux vaches ayant transhumé sur les estives concernées, pour la recherche de métaux lourds (plomb, zinc, cadmium, arsenic et antimoine). Le temps d’exposition des animaux est en moyenne de quatre mois par saison de transhumance. Tous les résultats ont été favorables dans la viande. En revanche, un taux de cadmium supérieur aux valeurs réglementaires a été constaté sur certains prélèvements de foie (0,578 mg/kg dans un foie, norme de 0,5 mg/kg) et de rein (1,5 à 2,8 et 3,16 mg/kg, norme de 1 mg/kg) chez les brebis et les vaches. Pour les quatre autres métaux, tous les résultats ont été favorables.

Retrouvez l'intégralité de cet article en page 38 de La Semaine Vétérinaire n° 1718

Lorenza Richard
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK