Pas de perméthrine pour les chats!

Michaella Igoho-Moradel | 07.05.2019 à 16:14:52 |
chat
© chendongshan

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) rappelle que les antiparasitaires pour chiens à base de perméthrine sont toxiques pour les chats.

Avec l’arrivée des beaux jours, l’Agence nationale de sécurité santaire (Anses) rappelle, dans un communiqué publié ce jour, que les médicaments antiparasitaires pour chiens à base de perméthrine sont toxiques pour les chats. « Ces médicaments peuvent entraîner des troubles neurologiques (tremblements, convulsions) pouvant être mortels chez le chat, du fait de son incapacité à éliminer certains composés comme la perméthrine. Avec certaines formulations concentrées comme les produits en pipettes, quelques gouttes peuvent suffire à induire des effets graves chez les animaux les plus sensibles » explique l’agence.

Elle ajoute que des accidents graves lui sont signalés depuis plusieurs années via le dispositif de pharmacovigilance mis en place par l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV). Il peut s’agir de réactions indésirables graves voire mortelles chez des chats traités avec ces antiparasitaires externes. « Des accidents continuent à se produire malgré les mesures de communication déployées auprès des vétérinaires et des propriétaires d’animaux et notamment l’étiquetage de la contre-indication absolue concernant le chat pour ces médicaments » poursuit-elle. A noter qu’en 2018, l’Agence a enregistré 122 déclarations d’effets indésirables chez des chats après administration de traitements à base de perméthrine, 54 ont été jugées graves et 6 chats sont morts suite à l’utilisation d’un de ces médicaments antiparasitaires autorisés chez le chien.

Pour éviter ces complications, l’agence invite les propriétaires de chats à ne pas traiter leur animal avec les médicaments vétérinaires destinés aux chiens et contenant de la perméthrine. « En cas d’exposition accidentelle, et même si des effets indésirables ne sont pas encore survenus, il est recommandé de laver le chat avec de l’eau tiède et du savon ou du liquide vaisselle et de demander rapidement conseil à un vétérinaire » conseille l’Anses.

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK