Osurnia® : risques neurologiques chez le chat

Michaella Igoho-Moradel | 28.04.2020 à 18:13:43 |
Chien
© Tamilisa Miner

L’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) signale un risque d’effets indésirables d’ordre neurologique en cas d’utilisation hors-AMM chez le chat.

« Dans le cadre de la surveillance des données de pharmacovigilance, l’analyse rétrospective et l’évaluation de toutes les déclarations d’effet indésirable du médicament vétérinaire Osurnia®, gel auriculaire pour chien, ont conduit à l’ajout d’une précaution d’emploi suite à l’identification d’un risque d’effets indésirables d’ordre neurologique en cas d’utilisation hors-AMM chez le chat » indique l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV).

Selon l’agence, 235 déclarations concernant le chat ont été recueillies dans le monde, avec des signalements de symptômes neurologiques (syndrome de Claude Bernard Horner avec procidence des nictitantes, myosis, anisocorie, et troubles de l’oreille interne avec ataxie et tête penchée) et systémiques (anorexie et léthargie) survenus après l’application d’Osurnia®. Les symptômes apparaissent dans la plupart des cas dans les 24 heures suivant l’application, et disparaissent partiellement ou complètement dans un délai variant de 1 jour jusqu’à 3 mois dans la majorité des cas, après lavage de l’oreille traitée. « Bien que ces symptômes puissent s’expliquer par une évolution de l’otite, la chronologie et l’évolution de ceux-ci orientent plus vers une ototoxicité d’Osurnia®. »

Le résumé des caractéristiques du produit d’Osurnia® a été mis à jour en février 2020 par le laboratoire Elanco, titulaire de l’autorisation de mise sur le marché.

Osurnia® est un gel auriculaire composé d’une association de bétamethasone, florfenicol et terbinafine indiqué dans le traitement de l'otite externe aiguë et des manifestations aiguës des otites externes récidivantes associées à Staphylococcus pseudintermedius et à Malassezia pachydermatis chez le chien.

Michaella Igoho-Moradel
2 commentaires
avatar
Lionel Leroy, Vétérinaire le 14-09-2020 à 23:14:15
Bonjour,
est-ce que des cas d'ototoxicité ont été décrits avec NEPTRA lors d'utilisation hors AMM chez le chat?Nous avons reçu un cas en urgence présentant des signes ophtalmo de Claude Bernard Horner, avec ataxie, anorexie et léthargie suite à l'administration d'une pipette de Neptra chez un confrère.
Cordialement Dr TITINGER et LEROY
07200 St Etienne de Fontbellon
0475351668
avatar
Olivier Nuellens, Vétérinaire le 02-10-2020 à 17:41:09
Bonjour,
nous avons en ce moment même un chat, le premier, traité au neptra, faute d'osurnia dont nous avons l'habitude avec certains chats de la clientèle, lundi et qui présente syndrome de claude bernard horner, ataxie.
Nous justifions notre utilisation hors amm et le risque pris chez le chat par le rapport bénéfice-risque nettement positif pour des animaux dont l'observance d'un traitement quotidien ou bi-quotidien à la maison est impossible.
J'ai référencé le neptra très récemment et n'ai eu aucun effet secondaire pour l'instant chez les quelques chiens sur lesquels je l'ai utilisé.
Confratenellement
Marie CADOZ
pour l'instant, le seul traitement que nous ayons pratiqué est de rincer l'oreille sous AG, mais un peu tard! Nous sommes intéressés par toute info supplémentaire pour la prise en charge de ce cas.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK