One Health : la morve, une zoonose emblématique !

Marine Neveux

| 21.01.2022 à 18:28:00 |
©

La morve est une affection bactérienne qui a fait des ravages au 19ème siècle chez l’humain et l’animal, et qui illustre l’interdépendance entre la santé humaine, animale mais aussi l’environnement. Pour nous l’expliquer, nous avons rencontré Christophe Degueurce, directeur de l'École nationale vétérinaire d’Alfort au musée Fragonard.

Un masque mortuaire d’un étudiant vétérinaire d’Alfort, décédé en 1836, trône encore dans les vitrines du musée Fragonard de l’école. Cet étudiant a contracté la morve suite à une autopsie de cheval.

La morve (due à la bactérie Burkholderia mallei) est une zoonose qui marque les 18ème et 19ème siècles chez le cheval, mais aussi chez l’humain où elle se traduit par des abcédations des voies lymphatiques entraînant la mort. A l’époque, le lien entre le cheval et l’humain n’est pas évident à établir. La morve est un véritable fléau jusqu’à la première guerre mondiale. La proximité entre les chevaux et les humains favorise la transmission de cette zoonose.

A partir de 1850, cette maladie fait l’objet d’un débat animé pour savoir si cette maladie est contagieuse nous explique Christophe Degueurce. Le cheval de guerre et de travail était très touché par cette maladie, et les vétérinaires font un lien avec l’environnement et les conditions de vie de l’animal. Deux positions s’affrontent alors, celle des vétérinaires « spontanéistes » et celle des vétérinaires « contagionistes ». Ces derniers pensaient que « chaque maladie est due à un élément vivant qui avait des parents qui lui ressemblaient ». En effet, la morve s’est révélée être une maladie contagieuse d’origine bactérienne.  « Spontanéité et contagiosité sont en fait les deux faces d’une même vérité. On peut avoir une maladie contagieuse qui se révèle parce que les conditions de vie sont telles que l’animal la révèle. »

La morve est fort heureusement devenue rarissime à notre époque.

Découvrez aussi le premier épisode vidéo du concept d’Une seule santé « One Health : d'où vient le concept ? ».

Marine Neveux

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application