Nouvelle organisation de l’ANMV

Michaella Igoho-Moradel | 26.02.2020 à 14:31:00 |
ANMV
© nirat

L’agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) se réorganise autour de 3 départements métier et 3 missions.

Afin de relever les défis du secteur (nouvelle réglementation européenne sur les médicaments vétérinaires, nouvelles thérapies, nouvelles méthodes de traitement des données..), l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) réorganise sa structure qui datait de 2005. Elle compte désormais autour de 3 départements métier et 3 missions.

Trois départements :

  • Un département Evaluation scientifique, chargé notamment de l’expertise des dossiers de médicaments vétérinaires soumis à autorisation, enregistrement ou déclaration et de projets scientifiques avec une unité en charge de l’Expertise et une unité en charge de la Coordination (supervision des dossiers, programmation…). Cette dernière assurera également l’animation d’une mission axée sur les thérapies innovantes ;
  • Un département Décisions administratives, chargé notamment de la recevabilité, de l’instruction administrative, de la préparation et du suivi des décisions relatives aux médicaments vétérinaires et aux établissements pharmaceutiques ;
  • Un département Inspection, surveillance et pharmacovigilance, chargé du contrôle de conformité et de la surveillance des médicaments vétérinaires mis sur le marché, de la pharmacovigilance vétérinaire et de l’inspection des établissements pharmaceutiques, des installations d’essai et des préparateurs d’autovaccins. Il comprend deux unités : l’unité Inspection, et l’unité Surveillance du marché et pharmacovigilance ;

Trois missions :

  • Une mission des Affaires européennes et internationales ;
  • Une mission des Affaires réglementaires et sujets transverses, chargée notamment d’assurer la veille juridique et un appui réglementaire, de coordonner les travaux du comité de suivi des médicaments vétérinaires, de piloter les sujets transverses à l’ANMV ;
  • Une mission Antibiorésistance, chargée notamment d’assurer la collecte et l’analyse des données de ventes et d’usage des antimicrobiens en médecine vétérinaire, de contribuer aux travaux nationaux, européens et internationaux dans le domaine de l’antibiorésistance.

 

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK