Nouvelle organisation commerciale pour Boehringer Ingelheim - Le Point Vétérinaire.fr

Nouvelle organisation commerciale pour Boehringer Ingelheim

Valentine Chamard | 19.12.2019 à 15:37:15 |
Boehringer Ingelheim
© Boehringer Ingelheim

Les changements au sein du laboratoire entendent prendre en compte les nouveaux enjeux de la profession vétérinaire en France.

Après une période d’intégration de Merial (en janvier 2017) et de transformation, Boehringer Ingelheim livre le fruit de sa réflexion stratégique pour les prochaines années « afin de consolider ses positions de leader sur le marché vétérinaire ». Cette nouvelle organisation est motivée par les enjeux actuels de la profession et par les mutations du marché, comme la concentration (centrales de référencement, corporates), la réflexion sur les pratiques commerciales, la transformation digitale, la réglementation (nouveau règlement européen attendu en janvier 2022) et les attentes sociétales (sur l’antibiorésistance, le bien-être animal, etc.).  La société veut ainsi être le « leader du lien entre le bien-être animal et le bien-être humain », position permise par les deux activités de l’entreprise, 45% du chiffres d’affaires étant apporté par la santé animale, 55% par l’humaine. Cette ambition repose sur trois axe: un lien de confiance avec les clients, une vision performante et en avance sur le marché et une responsabilité sur les enjeux de santé animale. Le pilier en est la nouvelle organisation « mise en place dans une volonté de bien-être et de dévelopement des équipes ». « Développer plus encore le relationnel avec ses clients continue d’être un axe central pour Boehringer Ingelheim, qui se traduira notamment par le renforcement de son maillage territorial et de son support technique. La proximité client est donc au coeur de cette nouvelle approche », explique la société, qui a mis en place une nouvelle équipe transversale consacrée à « l’expérience client ». « Boehringer Ingelheim aborde le marché vétérinaire français fort d’un socle humain solide, avec l’appui de femmes et d’hommes engagés aux côtés de la profession et du bien-être des animaux. Tournées vers le futur, les équipes seront soucieuses d’apporter, chaque jour, à leurs clients, le meilleur service et de nouvelles capacités de conseil et d’accompagnement dans leur propre métier », poursuit le laboratoire. Cette nouvelle organisation s’articule autour de cinq Business Units pour s’adapter aux spécificités du marché français, sous la responsabilité de Christophe Magaud (L88), directeur des opérations commerciales France.

 

 

Valentine Chamard
1 commentaire
avatar
FW dubitatif le 20-12-2019 à 20:41:27
Quel baratin !
Merial-Boerhinger fabrique des médicaments, on leur achète ceux qui sont efficaces et pas trop chers, et on prend les autres chez les concurrents. C'est tout.
Et si on appelait un chat un chat ???
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application