Nouveau partenariat entre l’ANSES et l’Institut Pasteur - Le Point Vétérinaire.fr

Nouveau partenariat entre l’ANSES et l’Institut Pasteur

Sarah André

| 30.05.2024 à 15:59:00 |
© angelp-iStock

Dans l’optique d’une collaboration sur le thème One Health (« une seule santé »), l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) et l’Institut Pasteur ont signé un partenariat sur cinq années le 24 mai 2024.

Avec les compétences sur l’alimentation et les maladies animales de l’ANSES et celles sur les maladies infectieuses humaines de l’Institut Pasteur, ce nouveau partenariat se veut complémentaire. Il vise à favoriser les recherches communes entre les deux organismes dans divers domaines (infectiologie, antibiorésistance, épidémiologie, etc.), que ce soit par l’intermédiaire de projets de recherche ou encore de co-financements de thèses.
Plusieurs projets de recherche communs ont déjà opéré entre les deux organismes en plus de leur coopération dans le cadre de leurs mandats de centre de référence pour certains agents pathogènes (Listeria, Salmonella ou encore le botulisme). À ce titre, une coopération et une expertise sur ces agents s’effectue à la fois en santé animale et en santé humaine. Avec ce nouveau partenariat, de nouveaux aspects viennent compléter cette collaboration déjà effective comme l’échange de pratiques, de données mais aussi de matériel biologique.
À savoir que les laboratoires de l’ANSES font également partie du réseau national des laboratoires Biotox-Piratox-Piratome au même titre que ceux de l’Institut Pasteur et peuvent ainsi être sollicités pour leur expertise*.


* « Le réseau national des laboratoires Biotox-Piratox fait partie du dispositif national de réponse au terrorisme nucléaire, radiologique, biologique, chimique et par explosifs (NRBC-E) », Instruction interministérielle relative à l’organisation et à la gouvernance du réseau national des laboratoires « Biotox-Piratox ».

Sarah André

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application