Nouveau dispositif du Sénat pour lutter contre les déserts vétérinaires

Clothilde Barde | 10.07.2020 à 08:00:00 |
veto
© 123ducu

Après concertation avec le Gouvernement, les collectivités territoriales et les professionnels, le Sénat a adopté le 8 juillet 2020 un dispositif inédit de lutte contre la désertification vétérinaire. 

Des aides à l'installation et au maintien des vétérinaires sont quelques-unes des propositions du dispositif de lutte contre la désertification vétérinaire adopté par le Sénat le 8 juillet 2020. Un phénomène qui s’aggrave   Pour pallier le manque de vétérinaires dans les campagnes, la Commission des affaires économiques s’est lancée dans un travail de réflexion en concertation avec le Gouvernement, les collectivités territoriales et les professionnels du secteur vétérinaire. En effet, l'Ordre National vétérinaire, dans son atlas démographique vétérinaire à paraître, constate que 40 départements sont désormais concernés par ce phénomène de désertification vétérinaire (nombre insuffisant de vétérinaires dans une zone par rapport au ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK