Nouveau dispositif du Sénat pour lutter contre les déserts vétérinaires - Le Point Vétérinaire.fr

Nouveau dispositif du Sénat pour lutter contre les déserts vétérinaires

Clothilde Barde | 10.07.2020 à 08:00:00 |
veto
© 123ducu

Après concertation avec le Gouvernement, les collectivités territoriales et les professionnels, le Sénat a adopté le 8 juillet 2020 un dispositif inédit de lutte contre la désertification vétérinaire. 

Des aides à l'installation et au maintien des vétérinaires sont quelques-unes des propositions du dispositif de lutte contre la désertification vétérinaire adopté par le Sénat le 8 juillet 2020.
Un phénomène qui s’aggrave  
Pour pallier le manque de vétérinaires dans les campagnes, la Commission des affaires économiques s’est lancée dans un travail de réflexion en concertation avec le Gouvernement, les collectivités territoriales et les professionnels du secteur vétérinaire. En effet, l'Ordre National vétérinaire, dans son atlas démographique vétérinaire à paraître, constate que 40 départements sont désormais concernés par ce phénomène de désertification vétérinaire (nombre insuffisant de vétérinaires dans une zone par rapport au nombre d’animaux présents sur ce territoire), notamment dans des zones à faible densité d'élevage. De plus, le phénomène s’accélère : le nombre de vétérinaires spécialisés dans les animaux d’élevage a reculé de 15 % ces 5 dernières années. « Or la désertification vétérinaire est le dernier signe avant la désertification agricole », regrette le  rapporteur pour avis du projet de loi portant diverses dispositions d'adaptation au droit de l'Union européenne en matière économique et financière qui l’a proposé, Laurent Duplomb.
Un outil indispensable
Inspiré des mécanismes permettant de lutter contre les déserts médicaux, le nouveau dispositif permettra aux collectivités territoriales qui le souhaiteront et situées dans des zones de désert médical vétérinaire définies par arrêté du ministre de l'agriculture, de distribuer des aides à l'installation et au maintien des vétérinaires. En outre, elles pourront verser des indemnités d'étude et de projet professionnel à des étudiants s'engageant, en signant une convention, à exercer sur leur territoire s'il se situe dans une zone désertée. Selon le sénateur Laurent Duplomb, « c’est un outil très concret au service de l’aménagement des territoires, de notre sécurité sanitaire et de la survie de nos élevages ».

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application