Non, pas besoin de s’alarmer sur la nouvelle souche d’influenza porcine identifiée en Chine

Tanit Halfon | 09.07.2020 à 09:30:01 |
porcs
© iStock-1deyanarobova

Une récente étude chinoise a annoncé la découverte d’un nouveau génotype viral de la grippe porcine disposant de caractéristiques potentiellement favorables à une pandémie. Une annonce intéressante pour la communauté de chercheurs, mais pas alarmante.

Dans ce contexte de crise sanitaire, une découverte scientifique a fait la une de plusieurs journaux grand public. Dans une étude publiée fin juin dans le Proceedings of the national academy of sciences of the United States of America (PNAS), des chercheurs chinois ont indiqué avoir mis en évidence l’émergence d’un nouveau virus réassortant de la grippe porcine, possédant des caractéristiques favorables à un franchissement de la barrière d’espèces et à une diffusion à large échelle. Alors, faut-il craindre une nouvelle pandémie due à un virus d’origine porcine ? Pas exactement, expliquent deux chercheurs de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK