Ne tirez pas sur les canards sauvages

09.01.2012 à 06:00:00 |
©

En 2006, un pic de mortalité dû à l’influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N1 a suscité la panique.

Avec 50 pays infectés par le virus, les oiseaux migrateurs étaient dans le collimateur pour leur rôle dans sa diffusion mondiale. Depuis 2005, 500 000 volatiles sauvages ont été capturés dans le monde et testés vis-à-vis du virus H5N1 HP, et 45 000 (dont 10 000 oiseaux sauvages) dans le cadre du projet Gripavi*. Ce dernier a tenu sa conférence de clôture du 22 au 24 novembre 2011 au Cirad**, à Montpellier. « Nous n’avons jamais trouvé d’oiseaux sauvages infectés qui soient asymptomatiques, sauf dans une quinzaine de cas, et aucun réservoir sauvage hautement pathogène. En revanche, nous avons observé de ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK