MSD rachète Antelliq

Michaella Igoho-Moradel | 19.12.2018 à 18:06:57 |
Accord
© Natee Meepian - iStock

Avec cette acquisition, MSD Animal Health ambitionne de devenir leader en traceurs digitaux émergents et en technologies de surveillance et de traçabilité numériques.

Msd santé animale annonce avoir signé un accord définitif pour le rachat du groupe privé Antelliq, un groupe mondial d'intelligence animale, fournissant des dispositifs de premier ordre pour l'identification, la surveillance et la traçabilité des animaux. Pour le laboratoire américain, cette acquisition lui permettra de compléter son portefeuille de vaccin et de produits pharmaceutiques. La société Antelliq propose notamment aux vétérinaires, aux éleveurs et aux propriétaires d’animaux des solutions leur permettant de «recueillir des données essentielles pour améliorer la gestion, la santé et le bien-être des animaux d’élevage et de compagnie.»

«MSD effectuera un paiement sur fonds propres d'environ 2,1 milliards d'euros pour acquérir la totalité des actions en circulation d'Antelliq et prendra à sa charge la dette d'Antelliq de 1,15 milliard d'euros, qu'elle a l'intention de rembourser peu après la clôture de l’acquisition» indique l’entreprise dans son communiqué de presse.

Antelliq deviendra une filiale de MSD et gardera son indépendance de fonctionnement en opérant séparément au sein de la Division Santé Animale de MSD. «MSD Animal Health est un leader sur le marché de la santé animale et a enregistré une croissance supérieure à celle du marché grâce à un large portefeuille de produits pharmaceutiques innovants, de vaccins, et d'autres technologies et services à valeur ajoutée. L’équipe et les produits d'Antelliq complètent ce portefeuille en y ajoutant des produits numériques leaders sur le marché, en élargissant notre offre de produits digitaux et en stimulant encore davantage la croissance de notre entreprise» a déclaré Kenneth C. Frazier, président et CEO de MSD. Selon lui, cette acquisition s'inscrit parfaitement dans la stratégie de croissance à long terme de l'entreprise et de création de valeur durable pour ses clients et ses actionnaires. Pour Stefan Weiskopf, DVM, CEO, Antelliq, ce rapprochement entre les deux entreprises, apporte une valeur ajourée supplémentaires à leurs clients.

Il faudra encore attendre le second trimestre 2019 pour que cette opération soit finalisée. Elle est en effet soumise à l'approbation du droit de la concurrence et du droit antitrust et autres conditions de clôture habituelles.

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK