Mouvement des «  gilets jaunes » : quelles répercussions sur l’activité des vétérinaires ?

Chantal Béraud | 05.12.2018 à 15:31:54 |
Gilets jaunes
© Anthony Le Breton

Si les vétérinaires ne sont évidemment pas directement visés par les actions des « gilets jaunes », il reste que la profession en ressent des effets indirects. Petit tour d’horizon.

Jusqu’à présent, aucun fait de vandalisme de cliniques n’a encore été porté à la connaissance de l’Ordre national des vétérinaires. L’impact le plus important des manifestations des « gilets jaunes » sur la profession se traduit pour l’instant par un ralentissement de l’activité, surtout sensible les samedis. En témoigne le Dr Yannick Perennes, membre du Conseil régional Grand Est de l’Ordre des vétérinaires, également vétérinaire canin au Centre Hospitalier Pommery, à Reims. « Chaque samedi, notre activité de référés a très fortement chuté. Tout se passe un peu comme lors d’un jour de neige : nos clients extérieurs nous téléphonent pour ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Chantal Béraud
2 commentaires
avatar
soleil66 le 05-12-2018 à 21:43:48
Un veterinaire parisien a eu sa clinique saccagé faudrait peut être en parler quand même
avatar
FW dubitatif le 05-12-2018 à 23:05:36
Apparemment, il ne l'a pas signalé au CRO de sa région...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK