Monkeypox : l'Anses émet des recommandations pour les vétérinaires et détenteurs d'animaux

Tanit Halfon

| 17.06.2022 à 15:48:00 |
© iStock-MarianVejcik

Du fait de données disponibles partielles sur la réceptivité et sensibilité des animaux à l'orthopoxvirus, l'Agence préconise "la plus grande vigilance" aux vétérinaires qui examinent des animaux appartenant à des détenteurs malades. Ces derniers doivent aussi adopter des règles strictes d'hygiène et biosécurité à la maison, notamment vis-à-vis des petits mammifères type rongeurs et lagomorphes.

Y-a-t-il un risque que les animaux de France soient contaminés par le Monkeypox ? Après la conférence du 9 juin sur le sujet donnée à l'Académie vétérinaire de France (AVF), c'est au tour de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) de répondre à cette question. Elle vient ainsi de publier un avis sur la conduite à adopter par les vétérinaires et les propriétaires malades, face aux animaux de compagnie. La présidente du groupe d'experts de l'Anses en charge de la question n'est autre que Nadia Haddad, professeure en maladies réglementées, épidémiologie et zoonoses à l'ENVA, qui avait présenté la conférence à l'AVF. Les écureuils ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Tanit Halfon

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application