Modifications de la procédure de commande vaccinale pour la fièvre catarrhale ovine (FCO) de sérotype 4

Clothilde Barde | 07.02.2018 à 15:14:48 |
vaccin vache
© Jevtic - iStock

Dans une note de service datant du 30 janvier dernier, la Direction générale de l’alimentation (DGAl) a détaillé les nouvelles modalités dans le protocole de commande de vaccins contre le sérotype 4 de la FCO en France continentale.

Après avoir réalisé un état des lieux des stocks de vaccins contre les sérotypes 4 et 8 (BTV-4 et 8) de la fièvre catarrhale ovine (FCO) encore disponibles en France continentale, le Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV) avait annoncé le 10 janvier dernier que seules les procédures de commande de vaccins contre le BTV-4 seraient modifiées et que l'appplication de cette mesure serait effective le lundi 22 janvier 2018. En effet, les stocks vaccinaux contre BTV-4 étant restreints, il convient d’optimiser l’utilisation des doses. Dans sa note de service du 30 janvier 2018, la Direction générale de l’alimentation (DGAl) confirme ces nouvelles mesures de commande et détaille les procédures vaccinales à respecter pour le BTV-4 et le BTV-8. Ces changements, qui allègent et facilitent le travail des Directions départementales pour la cohésion sociale et la protection des populations (DDcsPP), concernent directement les praticiens ruraux qui doivent adapter leurs commandes vaccinales et leurs protocoles de vaccination.  

Une « gestion optimisée » des stocks limités de vaccins contre le BTV-4
Suite à l'arrêté du 28 décembre 2017 (modifiant l'arrêté du 22 juillet 2011), l'ensemble du territoire national est passé en zone réglementée BTV-4 (et 8). La stratégie d'éradication du BTV-4, adoptée jusqu’alors, et qui était basée sur une vaccination obligatoire dans les départements initialement placés en zone de protection, a été abandonnée.
Ces modifications réglementaires ont conduit le CNOPSAV a réaliser un état des lieu des stocks de vaccins disponibles contre les BTV-4 et 8 en France continentale. Contrairement au BTV-8, le nombre de doses vaccinales contre le BTV-4 est limité. Afin «d'alléger le travail des DDcsPP et d’optimiser l'utilisation de ces doses vaccinales», la procédure de commande des doses vaccinales de BTV-4 a donc été modifiée. En pratique, après avoir recensé tous ses besoins en vaccins, le vétérinaire praticien doit réaliser ses commandes auprès de Serviphar, unique établissement pharmaceutique dépositaire. Les DDcsPP se chargeront, pour s'assurer du respect de cette procédure, de réaliser des contrôles par sondage des commmandes. De plus, les priorités de répartition des doses vaccinales disponibles ont été précisées, avec le souhait de privilégier les éleveurs de l'ancienne zone de protection (et périmètre interdit) compte tenu de la mobilisation importante demandée fin 2017 aux éleveurs et vétérinaires de cette zone. Pour cela, 500 000 doses seront bloquées chez Serviphar jusque fin février 2018 afin de les réserver à ces éleveurs pour réalisation de la primo-vaccination (incluant les deux injections pour les bovins). Des contrôles aléatoires du respect de ces dispositions seront aussi réalisés par les DDcsPP et l’ensemble des actes vaccinaux intervenus dans le cadre obligatoire seront pris en charge par l’Etat jusque fin janvier 2018.

Afin de connaître les nouveautés concernant les protocoles vaccinaux contre le BTV-8 et les conditions à respecter pour les exportations vers l’Espagne, lire l'article à paraître dans La Semaine vétérinaire du 15/02/18.

 

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK