Mégafeux, le témoignage d’une consœur australienne

Anne-Claire Gagnon | 03.04.2020 à 11:55:31 |
Andrea Harvey
© DR

« Les vétérinaires ont besoin d’avoir une meilleure conscience des problèmes de bien-être animal lors de catastrophes naturelles », estime Andrea Harvey.

Sidération devant les images, admiration pour le courage de nos confrères qui ont choisi de rester auprès de leurs animaux, en Nouvelle-Galles du Sud (Australie), l’émotion de la communauté des vétérinaires félins a été immense le 1er janvier quand Richard Malik (Université de Sydney) a envoyé sur le forum de l’International Society of Feline Medicine (ISFM) les images, visiblement prises par notre consœur Andrea Harvey sur son téléphone. Car c’est une chose de regarder les journaux télévisés, mais de voir la réalité avec les yeux de nos confrères, aux premières loges, mobilise d’autres forces. Quelques jours plus tard, Andrea envoyait ...

Ce contenu est réservé aux membres du site Le Point Vétérinaire.fr
Vous avez déjà un compte ?


Vous n'avez pas de compte

Inscrivez-vous et profitez des services gratuits proposés sur Le Point Vétérinaire.fr


Vous êtes abonné(e) à la version papier des revues des Editions du Point Vétérinaire, du DMV ou de l’Annuaire ROY ?
Créez-vous un compte pour bénéficier de la version numérique et des services inclus dans votre abonnement.

Anne-Claire Gagnon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK