Médicaments vétérinaires : 101 cas de ruptures déclarés en 2022 - Le Point Vétérinaire.fr

Médicaments vétérinaires : 101 cas de ruptures déclarés en 2022

Michaella Igoho-Moradel

| 26.10.2023 à 09:02:00 |
© Istock - Evgen_Prozhyrko

24 nouvelles ruptures critiques ont été signalées sur le site internet de l’Anses contre 6 en 2021.

« Les vaccins sont la principale catégorie de médicaments concernés par des ruptures en 2022. Toutefois, les vaccins représentent le quart du marché du médicament vétérinaire en volumes d’achat, toutes espèces animales confondues. Si les vaccins pour chiens et chats étaient les principaux concernés par des ruptures en 2021, en 2022, les ruptures concernent l’ensemble des espèces animales » indique l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) dans son dernier rapport sur la surveillance des médicaments vétérinaires en post-AMM.  En 2022, 101 cas de ruptures ont été déclarés, un chiffre en hausse de 40 % par rapport à 2021. A noter que ces ruptures ont aussi concerné l’espèce équine. L’agence a relayé des ruptures en cascade concernant les vaccins contre la grippe, associés ou non au tétanos.

En 2022, 24 nouvelles ruptures critiques ont été signalées sur le site internet de l’Anses contre 6 en 2021. « La recherche d’éventuelles solutions alternatives est systématiquement engagée. En 2022, des solutions palliatives ont été trouvées dans 16 cas :  7 grâce à la libération de lots particuliers (lots pour lesquels les spécifications ne sont pas totalement en adéquation avec le dossier d’autorisation), 7 avec une importation ou une Autorisation Temporaire d’Utilisation accordée par l’ANMV et les 2 dernières grâce à une prolongation de durée de vie d’un lot ou une procédure de modification d’AMM accélérée. La mise en place de ces solutions permet d’éviter un risque pour la santé humaine, la santé ou le bien-être des animaux avec des critères de sécurité minimum » poursuit l’ANMV.

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application