Médicaments et fortes chaleurs : les recommandations de l’ANMV

Michaella Igoho-Moradel | 08.07.2020 à 14:39:10 |
Chaleurs
© Marccophoto

L'ANMV publie des recommandations pour la conservation des médicaments vétérinaires en période de fortes chaleurs. Une température extérieure élevée peut avoir une incidence sur leur qualité et leur efficacité.

L’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) publie des recommandations pour assurer la qualité des médicaments vétérinaires en période de fortes chaleurs. Elle rappelle que « les températures dépassant 40°C, exposent un médicament à une dégradation irréversible de sa qualité et de son efficacité voire à des risques de toxicité en raison de la formation de produits de dégradation. » Il est important de se référer aux conditions de conservation qui figurent sur les conditionnements des médicaments.

Médicaments à conserver entre +2 et +8°C 

Pour ces médicaments, l’agence rappelle qu’ils doivent être utilisés rapidement une fois sortis du réfrigérateur, excepté s’il est indiqué de laisser le produit atteindre la température ambiante avant administration. « Le transport doit se faire dans des conditions qui respectent la chaîne du froid mais sans provoquer de congélation du produit (contenant isotherme réfrigéré sans contact direct entre les plaques eutectiques et l’emballage du médicament). » Aussi, il faut régulièrement contrôler la température des réfrigérateurs (avec si possible un système de mesure de la température mini/maxi en cas de coupure de courant ou de panne).

Médicaments à conserver à une température inférieure à 25 ou à 30°C et médicaments à conserver à température ambiante 

Lors du transport de ces médicaments, l’ANMV recommande de limiter l’exposition à des températures élevées telles que celles fréquemment relevées dans les coffres ou les habitacles de voitures exposés en plein soleil. « Il est conseillé par mesure de prudence de les transporter dans un récipient isotherme non réfrigéré. Lorsqu’il n'est pas possible de garantir leur conservation dans les conditions optimales, les produits ainsi exposés doivent être régulièrement remplacés. » L’utilisateur du médicament doit être vigilant à l’aspect du produit à l’ouverture. Si celui-ci est altéré, il peut y avoir une modification des propriétés du médicament, de la forme pharmaceutique et/ou un risque de dégradations des substances actives. Les produits dégradés ou exposés à de fortes températures doivent être remplacés. En cas de doute, l’agence « reste disponible » et au cas par cas sur la qualité d’un médicament vétérinaire en lien avec ses conditions de conservation éventuellement altérées. 

Lire ici les recommandations de l’ANMV sur les conditions de stockage et de transport des médicaments vétérinaires.

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK