Mars renforce son contrôle de toute la chaîne des animaux de compagnie - Le Point Vétérinaire.fr

Mars renforce son contrôle de toute la chaîne des animaux de compagnie

Irène Lopez

| 09.07.2024 à 10:00:00 |
© wildpixel-Getty Images

Initiées le mois de mai dernier, les discussions entre Mars Incorporated et Cerba Healthcare viennent d’aboutir. Le géant américain au chiffre d’affaires de 50 milliards de dollars vient d’acquérir Cerba Vet et Antagene détenues par le groupe Cerba HealthCare.

Cerba Vet, dont le siège social se situe à Massy, en Île-de-France, est un réseau de six laboratoires de diagnostic vétérinaire basés en France et en Suisse. L’entreprise, qui emploie 140 collaborateurs, fournit aux vétérinaires praticiens des services de diagnostic lié aux animaux avec des tests de pathologie clinique et anatomique ainsi que des tests d'endocrinologie, de microbiologie, de sérologie, d'hématologie, de chimie, etc. Cerba Vet possède également un organisme de formation, le Cerba Vet College, qui propose des parcours de formation continue en présentiel et distanciel. Antagene, dont le siège social est à Lyon, est une société de biotechnologies, spécialiste européen des tests ADN et analyses génétiques pour les chiens, les chats, les chevaux et la faune sauvage. Cerba Vet et Antagene viennent compléter le portfolio de la division Mars Petcare Science & Diagnostics. Le groupe Mars avait en effet déjà un pied dans le diagnostic avec Antech, la division de diagnostic vétérinaire de Mars Science & Diagnostics. Les activités d’Antech couvrent les instruments de laboratoire de diagnostic et les consommables (notamment les produits de diagnostic par analyse rapide et les services de cytologie numérique), des logiciels de gestion de l’information, des solutions d'imagerie et de formation vétérinaires, des services de télémédecine,…

Une omniprésence revendiquée

Chaque année, le portefeuille de Mars ne cesse de s’étendre. Avec le leitmotiv affiché de « créer un monde meilleur pour les animaux de compagnie », le groupe, qui emploie plus de 140 000 collaborateurs, est désormais présent de A à Z sur la chaîne des animaux de compagnie. Le groupe rappelle cette omniprésence en bas de chacune de ses communications officielles : « […] grâce à la nutrition, à des programmes novateurs en matière de diagnostics, de surveillance de la santé par le biais de dispositifs portables, de tests ADN, de bien-être animal et de soins vétérinaires complets avec AniCura, Banfield, Bluepearl, Linnaeus et VCA ».

De plus en plus de professionnels s’inquiètent de ce contrôle de A à Z du marché vétérinaire. Après la nutrition, la recherche, la technologie, tous les aspects des soins vétérinaires, la formation, quel maillon de la chaîne des animaux de compagnie manque-t-il au géant Mars ?

Irène Lopez

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application