Maladie de Cushing chez le cheval : Boehringer Ingelheim lance le mois du dépistage - Le Point Vétérinaire.fr

Maladie de Cushing chez le cheval : Boehringer Ingelheim lance le mois du dépistage

Source : BI

| 18.08.2023 à 09:46:00 |
© iStock

Le mois de septembre sera dédié à la sensibilisation et au dépistage de la maladie de Cushing chez le cheval. Le diagnostic précoce de ce syndrome restant complexe et délicat, Boehringer Ingelheim lance l’opération « Le mois du dépistage » pour développer, avec les vétérinaires la prise en charge de cette maladie.

Boehringer Ingelheim lance en 2023, après une phase de test auprès de quelques cliniques l’an dernier, une grande campagne de sensibilisation intitulée « Le mois du dépistage ». Une maladie sous-diagnostiquée qui affecte jusqu’à 45 % des chevaux seniors. En effet, certaines études rapportent que la maladie de Cushing, également appelée « dysfonctionnement de la pars intermedia de la glande pituitaire (DPIP) » touche environ 15 % à 45 % des chevaux de plus de 15 ans. Cette maladie, caractérisée par une dégénérescence de l’hypothalamus, entraîne une production excessive de cortisol dans le sang. Ce trouble endocrinien lié au vieillissement est fréquent chez le cheval âgé, et peut, dans certains cas, lui être fatal. Actuellement, le nombre de chevaux diagnostiqués et traités reste faible par rapport à la prévalence de la maladie.
C’est tout l’enjeu de cette campagne lancée par Boehringer Ingelheim pour informer les propriétaires de chevaux sur cette maladie complexe et encourager la détection précoce pour une meilleure gestion de la santé équine. Au cœur du dispositif une campagne de communication et un kit d’outils de communication pour aider les vétérinaires à organiser la mise en place de l’opération avec leurs équipes. Plusieurs supports de communication sont proposés aux vétérinaires pour animer leurs cliniques : fiche de présentation de l’opération, fiche mode d’emploi « qui fait quoi » pour aider le vétérinaire à organiser la mise en place de l’opération au sein de la structure, présentoir de comptoir pour que les cliniques puissent mettre à disposition de leurs clients le livret sur les symptômes de la maladie de Cushing, ainsi que des outils d’aide à la détection, à la mise en place et au suivi du traitement.

Source : BI

2 commentaires
avatar
Nat38 le 19-08-2023 à 16:54:52
Très belle initiative! Toutefois je me pose la question sur la pertinence de proposer une campagne de dépistage au mois de septembre alors que l'on sait que physiologiquement le taux d'ACTH est plus élevé entre le mois d'Août et le mois d'Octobre. Ne serait il pas préférable de réaliser ce type de campagne dans une période de l'année où il y aura moins de risque de faux positifs?
avatar
souille le 20-08-2023 à 23:39:00
Effectivement bonne initiative. Reste ensuite une prise en charge efficace car maladie souvent mal comprise et par conséquence prise en charge inadapté.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application