Loi alimentation et agriculture : des points de clivage persistent

Clothilde Barde | 27.09.2018 à 13:51:37 |
Conférence de presse, le 18 septembre, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert
© Clothilde Barde

Le projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et de l’alimentation saine et durable, issu des États généraux de l’alimentation, a fait son grand retour le 12 septembre à l'Assemblée nationale, sur fond d'inquiétudes et d’attentes fortes des secteurs agricole et alimentaire.

Depuis la présentation, en janvier dernier, du projet de loi issu des États généraux de l’alimentation (EGA), les votes des projets de loi provisoires se sont enchaînés au sein des deux assemblées, avec l’adoption de certains amendements. Cependant, en juillet, les parlementaires n’étaient toujours pas parvenus à s’accorder sur un même texte de loi, c’est pourquoi une seconde lecture a débuté à l’Assemblée nationale le 3 juillet. Cette dernière a conduit à une nouvelle proposition de texte de loi, comportant de nouveaux amendements, votée par les 45 députés présents le 15 septembre. Quelques mesures concernent le bien-être animal, mais la plupart portent sur la rémunération des éleveurs, qui cristallise actuellement de fortes inquiétudes parmi les acteurs du monde agricole.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-12 de La Semaine Vétérinaire n° 1778.

Clothilde Barde
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK