Liens entre usage d’antibiotiques et résistances des bactéries

Stéphanie Padiolleau | 01.09.2017 à 17:13:16 |
un hopital
© vm - iStock

La task force inter-agences européenne a publié son second rapport sur l’analyse des liens entre la consommation d’antibiotiques et l’évolution des résistances bactériennes.

Les 3 agences sanitaires européennes, l’agence du médicament (EMA), le centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) publient pour la deuxième fois un rapport conjoint d’analyse des liens observés entre la consommation d’antibiotiques, tant chez l’homme que chez l’animal, et la résistance des bactéries. Un premier rapport a été publié en 2015. Ce second rapport souligne encore les grandes disparités d’usages entre l’homme et l’animal, et entre pays européens, ainsi que la difficulté d’obtenir des données fiables et comparables entre elles. Les estimations effectuées pour l’analyse sont produites à partir des données issues de cinq réseaux de surveillance européens de surveillance clinique et épidémiologique des maladies chez l’homme et les animaux de production, et des ventes d’antibiotiques.

Les conclusions des deux rapports, 2015 et 2017, sont similaires. Ils montrent des associations significatives entre un usage important d’antibiotiques et le niveau de résistance vis-à-vis de ces molécules. La consommation de céphalosporines de 3ème et 4ème générations est plus élevée chez l’homme que chez l’animal, de même que celle des fluoroquinolones. Pour ces molécules, un lien entre leur utilisation chez l’homme et l’augmentation des résistances est noté, avec un effet marqué de la consommation hospitalière dans le cas des céphalosporines. Un lien statistiquement significatif est également noté entre la résistance aux quinolones et fluoroquinolones et leur usage chez les animaux. 

Stéphanie Padiolleau
1 commentaire
avatar
jcjestin le 02-09-2017 à 09:23:35
Pourquoi ne parle-t-on pas aussi du rôle de l'assainissement collectif dans la diffusion et l'augmentation synergique des antibiorésistances ?
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK