Les vétérinaires de plus en plus diffamés sur les réseaux sociaux

Serge Trouillet | 25.01.2018 à 14:31:24 |
veterinaire déprimé devant un écran suite à des diffamations, Marianne Van den Plas
© Mokee81 – iStock

La diffamation via Facebook, Twitter, Instagram, etc. constitue une source préoccupante d’inquiétude. Elle relève quasiment, pour la profession, du quotidien.

Les vétérinaires seraient-ils désignés comme des cibles idéales sur les réseaux sociaux ? Tout récemment, la clinique vétérinaire toulousaine Occitanie s’est émue d’un « déferlement de commentaires préjudiciables » pour son établissement, à la suite de l’appel à la solidarité lancé dans La Dépêche du Midi par la propriétaire du chien Happy. Si la cagnotte a dépassé le montant (2 000 €) de l’opération de son animal, qui a été sauvé en urgence après un consentement libre et éclairé, l’opération s’est mue en campagne de dénigrement de la clinique, qui a porté plainte.  Un post dévastateur Pour Marianne Van den Plas, le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Serge Trouillet
2 commentaires
avatar
spi74 le 26-01-2018 à 17:27:21
on est jugé négativement par des gens minables qui sont aigris et dont le mode de fonctionnement est l'insatisfaction chronique .
les avis positifs parfois et sur demande de clients fidèles .
avatar
FW dubitatif le 28-01-2018 à 21:47:44
Sans oublier ce qui se passe dans les groupes semi-privés FB et autres. La diffamation, touchant parfois à la médisance voire à l'insulte, n'a d'égale que la faiblesse de la syntaxe couramment utilisée.

Une vraie plaie, avec laquelle nous devrons composer de plus en plus (encore une !), comme l'ont déjà appris d'autres secteurs, subissant régulièrement des attaques +/- justifiées à l'initiative de quelques manipulateurs.
Ce monde va vraiment de travers...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK