Les ventes européennes de médicaments vétérinaires ont atteint 6,8 milliards d’euros en 2020

Michaella Igoho-Moradel | 18.02.2021 à 09:30:00 |
Animalhealth Europe
© Animalhealth Europe

Les produits pour animaux de compagnie ont représenté 42,4% du marché européen des médicaments vétérinaires, suivis par ceux destinés aux animaux de rente (29,7%).

2020 est une année inédite pour l’industrie européenne de la santé animale. Brexit, règlement européen sur les médicaments vétérinaires, Green deal de l’Union européenne (UE) ou encore pandémie de Covid-19, Animalhealth Europe, l’organisation européenne qui représente les industriels de la santé animale, a fait le point sur les dossiers chauds de l’année écoulée.

Un marché européen dynamique

Malgré une crise sanitaire inédite, Animalhealth Europe souligne dans son rapport annuel 2020 que les vétérinaires ont continué à se préoccuper de la santé animale et de la santé publique. En 2020, les ventes totales de médicaments vétérinaires en Europe s'élèvent à 6,8 milliards d'euros. Les vaccins (32,6%) occupent la première place sur ce marché, suivis des antiparasitaires (28,7%). Les ventes d’antibiotiques (11,9%) poursuivent leur baisse depuis 2012. La catégorie «autres» représentent 26,8% des produits vendus en 2020. Sans surprise, le marché est toujours dominé par les animaux de compagnie. Les produits qui leur sont destinés représentent 42,4% des ventes. Avec 29,7%, les animaux de rente arrivent en deuxième position, suivis par les volailles (10,9%), les chevaux (2,8%), les animaux aquatiques (1,8%), les lapins (0,3%) et la catégorie «autres» représente 12,1% de l'ensemble des ventes. Pour Animalhealth Europe, 2020 correspond aussi à la sortie du Royaume-Uni de l'UE le 31 janvier. L’année s'est terminée par un manque de clarté sur la mise en œuvre du protocole d'Irlande du Nord et d'un accord de commerce et de coopération conclu fin décembre 2020. 

Du Green deal européen à la Covid-19

Animalhealth Europe souhaite que les parties au Brexit garantissent une reconnaissance mutuelle des médicaments vétérinaire et une circulation transparente des marchandises entre l'UE, le Royaume-Uni et l'Irlande du Nord. Par ailleurs, l’industrie s’est impliquée dans la lutte contre la Covid-19. « Nos membres ont réussi à maintenir un approvisionnement continu en produits et services de santé animale. Nous avons également contribué, dans la mesure du possible, aux efforts de lutte contre la Covid-19 grâce à des dons, notamment: de gels hydroalcooliques, de désinfectants; de produits anti-inflammatoires et anesthésiques; de masques; de gants; et autres équipements de protection; ainsi que des dons financiers et des dons à des banques alimentaires » détaille Animalhealth Europe. Enfin, les industriels ont suivi l'application des nouveaux règlements européens sur les médicaments vétérinaires et les aliments médicamenteux. « Nous avons également contribué à un certain nombre de consultations sur les différentes stratégies du Green Deal européen, l'approche stratégique concernant les produits pharmaceutiques dans l'environnement et bien d'autres sujets. »

Michaella Igoho-Moradel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK