Les résultats complets de l’enquête sur les mortalités hivernales 2017-2018 des colonies d’abeilles sont publiés

Tanit Halfon | 27.02.2019 à 10:43:38 |
abeille morte
© istock-FrederickDunn

Le taux moyen de mortalité est de 29,3%. Aucune tendance géographique n’est identifiée.

Début juillet, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation avait lancé une enquête pour estimer les pertes subies par les apiculteurs au cours de l’hiver 2017-2018, en nette augmentation selon ces derniers, notamment en Bourgogne-Franche-Comté, en Bretagne, en Nouvelle-Aquitaine et en Provence-Alpes-Côte-D’azur.

Des premiers résultats avaient été publiés en octobre dernier, se basant sur l’analyse des réponses du questionnaire en ligne, soit 13 631 réponses sur les 46 523 mails envoyés. Le taux moyen de mortalité était alors estimé à 29,4%, mais restait encore l’analyse des questionnaires reçus par voie postale, au nombre de 3000.

Aujourd’hui, c’est chose faite, et sans surprise, les résultats finaux ne changent pas. Ainsi, sur 14 291 réponses analysées, le taux moyen de mortalité est de 29,3% (28,3-30,3). Ce taux est d’habitude enregistré pour une année entière. 

Ce taux monte à plus de 50% pour 22,5% des apiculteurs possédant entre 10 et 49 colonies, et pour 18,1% de ceux ayant plus de 50 colonies en hivernage. Il descend à moins de 10% pour 24,7% des apiculteurs ayant entre 10 et 49 colonies et pour 19,6% de ceux avec plus de 50 colonies en hivernage.

Aucune tendance géographique ne ressort de l’analyse des données.

Pour rappel, dans cette enquête, une colonie morte à la sortie de l’hiver correspond à une ruche ne comprenant que des abeilles mortes, une ruche vide, une colonie bourdonneuse ou une colonie avec moins de 500 abeilles. Les colonies présentant déjà avant le début de l'hiver de faibles chances de survie n’ont pas été exclues de l'enquête.

Pour plus d'informations, cliquez sur ce lien

Tanit Halfon
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK