Les professions libérales tiennent à leur spécificité

Clarisse Burger | 12.05.2017 à 16:18:32 |
Les professions libérales tiennent à leur spécificité
© Cecilie_Arcurs - iStock

L’Unapl tient à défendre ses professions libérales auprès du futur nouveau gouvernement.

Pas question d’être oubliée ! L’Union nationale des professions libérales (Unapl), réunie ce jour en assemblée générale, tient à se faire entendre des pouvoirs publics : « nous rappelons la nécessité de rendre visible le secteur des professions libérales dans l’attribution des portefeuilles ministériels. » Alors qu’elle reconnaît l’intégration des TPE par le nouveau président de la République, dans son programme de relance économique, l’Unapl reste toutefois prudente.
De quelles réformes ses professions adhérentes vont-elles bénéficier, ou bien quelles ordonnances vont-elles subir, peut-on se demander ? L’organisation patronale ne souhaite pas, « de nivellement par le bas auquel pousse les instances européennes » en matière de réglementation. A l’occasion de son dernier congrès annuel fin 2016 à Paris, et face aux candidats à la présidence de la République, l’Unapl a insisté sur l’intérêt d’une équité fiscale et de règles sociales adaptées aux petites et moyennes entreprises ; elle souhaite également des réformes pertinentes : à commencer par celle du régime social des indépendants (RSI) et celle des retraites, à condition que la spécificité de ses professionnels libéraux soit prise en compte.

Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK