Les professions libérales, grandes oubliées du remaniement ?

Michaella Igoho-Moradel

| 05.07.2022 à 15:28:00 |
© Morsa Images

Après l'annonce du nouveau gouvernement, l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) dénonce l’éviction des professions libérales dans l’affectation des postes ministériels.

« Alors qu’aucun ministre délégué n’avait été désigné pour prendre en charge le dossier des professions libérales au sein du premier gouvernement constitué par Élisabeth Borne, l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) espérait que cet « oubli » serait rectifié à l’occasion du remaniement, or il n’en est rien » dénonce l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) en réaction à la composition du nouveau gouvernement.

Pour l’organisation professionnelle, les professions libérales sont les grandes oubliées de ce remaniement. « Si l’UNAPL salue la nomination d’Olivia Grégoire comme ministre déléguée chargée des PME, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme, elle regrette que les professions libérales ne soient pas clairement identifiées dans ses attributions. »

Déçue du manque de considération du Gouvernement à l’égard des professions libérales, l’UNAPL demande une clarification à la Première ministre. « La désignation d’un ministre délégué clairement identifié sur les affaires des professions libérales est indispensable à la poursuite du dialogue constructif et du travail de modernisation du secteur libéral entamé durant le précédent quinquennat. »

Michaella Igoho-Moradel

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application