Les particularités de l’apiculture guyanaise

Samuel Boucher | 10.04.2019 à 14:32:00 |
ruche guyane
© Samuel Boucher

La quarantaine d’apiculteurs que compte la Guyane doit s’adapter au climat et aux écosystèmes tropicaux.

Sucré, onctueux, parfumé….les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le « miel pays » qu’on trouve en Guyane. Vendu en petits conditionnements « souvenir » à l’aéroport de Cayenne au prix de 95 €/Kg, ou directement chez le producteur autour de 20 €/Kg*, le miel est produit par une quarantaine d’apiculteurs, amateurs et professionnels, regroupés au sein de l’association APIGUY. Présidée par Alain Bahuet et soutenu par la DAAF, la Collectivité territoriale de Guyane et l’ODEADOM**, son objectif est de développer l'apiculture afin de protéger les abeilles de Guyane et d'assurer l'autosuffisance, voire l'exportation des produits apicoles guyanais. « En Guyane, nos abeilles ont produit l’an ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Samuel Boucher
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK